Recevoir la newsletter

Partager :

Sculpteur - Professeur

Né à Fritzlar (Allemagne)
Vit à Karlsruhe (Allemagne) et à Meisenthal (France)

Depuis près de 40 ans, Stephan Balkenhol sculpte le bois pour en faire émerger des figures humaines. C’est lors de ses études à l’Ecole des beaux-arts d’Hambourg, qu’il décide de se lancer dans l’art figuratif, s’opposant radicalement à celui minimaliste, conceptuel qui est alors prédominant dans les années 80.
Le bois est son matériau de prédilection ; avec force et rapidité dans les gestes, l’artiste taille, élague et attaque chaque bloc de bois duquel apparaîtra le personnage et son socle. Le bois de chêne, de peuplier ou de cèdre qu’il utilise, provient d’arbres fraîchement abattus ; ses sculptures, qui ne sont jamais polies et portent les marques brutales de la taille, vont alors subtilement changer d’apparence selon la transformation et le vieillissement de cette matière vivante.

Les sculptures ainsi créées ne sont pas sans évoquer toute une histoire de la représentation humaine : les statuaires de l’Egypte ancienne, que l’on retrouve dans ses personnages hybrides (Homme-Giraffe, 1995) ; celles des mythes greco-romains, qu’il explore à travers l’évocation d’Atlas ou encore de Persée (Persée Tenant la Tête de Méduse, 2018) Mais aussi les sculptures polychromes réalisées au Moyen-Âge, l’artiste peignant également les siennes, excepté la chair qui garde la teinte du bois.

Outre le bois, les pièces sont parfois réalisées en céramique, ou en bronze. Celles-ci présentent alors également les marques du geste du sculpteur sur la matière. Plus grands que natures, souvent debout, les personnages créés par Stephan Balkenhol n’ont pourtant rien d’illustre ou d’héroïque : ils semblent ordinaires, et leurs visages impassibles, énigmatiques, s’ouvrent à toutes les interprétations.

« Mes sculptures ne racontent aucune histoire. Elles recèlent un secret en elles. Et il n'est pas de mon ressort de dévoiler ce secret, mais c'est à l'observateur de le découvrir. » Stephan Balkenhol

Partager :