Recevoir la newsletter

Partager :

Designer Graphique

Né en 1939

Diplômé en 1961 de l’École des Beaux-Arts d’Arnhem aux Pays-Bas, Karel Martens travaille depuis lors comme designer graphique indépendant, spécialisé en typographie, tout en développant ses propres projets graphiques tri-dimensionnels.

Dans les années soixante, Karel a travaillé pour la maison d’édition Van Longhum (Arnhem), puis de 1975 à 1981 pour l’éditeur SUN (Socialistiese Uitgeverij Nijmegen). En parallèle de son travail de graphiste dans le milieu de l’édition, il a développé des projets pour les PTT néerlandais (création graphique de timbres et de cartes téléphoniques).

Karel a également créé des façades typographiées, ainsi que des enseignes. En 1999, il imagine la façade de l’imprimeur Veenman à Ede, à la demande du cabinet d’architecture Neutelings Riedjik et en collaboration avec le poète K. Schippers. En 2005, c’est la façade de verre de la Philharmonie de Haarlem qu’il conçoit à partir d’une partition de Louis Andriessen.

  • ENSEIGNEMENT

Karel Martens enseigne le design graphique depuis 1977. Il a occupé son premier poste au sein de l’École d’Art d’Arnhem jusqu’en 1994. Il a ensuite rejoint l’Académie Jan van Eyck de Maastricht de 1994 à 1997. Depuis 1997, il est maître de conférences au département de design de l’École d’Art de l’Université de Yale.

En 1998, il co-fonde le Typography Workshop (WT) à l’Institut des Arts de Arnhem dont il partage la direction artistique avec Armand Elvis et Paul Elliam depuis 2001. Le programme devient un Master en 2006. Karel Martens quitte son poste en 2014.

Karel Martens est aujourd’hui consultant pour le département de design contextuel de l’Académie de design d’Eindhoven.

  • PRIX

En 1993, Karel Martens reçoit le prix H.N. Werkman pour le design du magazine d’architecture OASE.

En 1996, il se voit décerner le prix Dr A. H. Heineken for Art, dans ce cadre, il réalise son ouvrage Printed matter, en collaboration avec Jaap van Triest.

Son travail a été nommé trois fois au prix de design de Rotterdam. En 1995 pour le design des cartes téléphoniques imaginées pour les PTT et pour lequel il a reçu une commande honorifique, en 1997 pour son ouvrage, Printed matter et en 1999 pour la façade de l’imprimeur Veenman à Ede.

En 1998, au salon du livre de Leipzig, Printed matter reçoit l’or pour le « plus beau livre du monde ».

En 2002, Karel Martens obtient le Gerrit Noordzijprijs.

Ses livres sont régulièrement sélectionnés pour le concours Best-Designed Dutch Books.

Partager :