Recevoir la newsletter

Partager :

Plasticien

Né en 1981
Vit à Tours

"Travailler minutieusement pour rendre pensable l'impensable" : ces mots sont ceux de Fabien Mérelle, lorsqu'il décrit la façon dont il dessine. Ces dessins, l'artiste aime à s'y attarder, le plus longtemps possible, y ajoutant des détails jusqu'à parvenir à un niveau de réalisme impressionnant.
Pourtant, les situations qu'il relate placent l'humain au cœur d'un imaginaire évoquant volontiers les rêves, les métaphores : mutations corporelles, animalité, sensations de vertiges ; des scènes intrigantes qui se déroulent presque toujours sur un espace blanc, infini.
Ce personnage qui apparaît vêtu d'un pyjama dans ses œuvres, c'est l'artiste lui-même, dépeignant des situations personnelles qu'il aime à relater par énigmes ; les fragments d'une histoire familiale, d'un récit intime qui est aussi le nôtre. Ce vide omniprésent devient alors une place laissée pour le spectateur, invité à y déployer son imagination, à y projeter sa propre histoire.

Lorsque le dessin de Fabien Mérelle prend la forme d’une sculpture, c'est pour y exprimer un lien, comme ces fragments d'étreintes qu'il présente en 2017 à Hong Kong, témoignages délicats d'un moment partagé avec son père. A travers ses œuvres, on observe la fragilité côtoyer la force, toujours à dimension humaine.

Partager :